Non, je ne vais pas commencer ce billet par l'éloge de l'oeuvre de Stendhal. Pourtant ces deux couleurs font un peu partie de mon quotidien quand même. Fut un temps sans Covid où je prenais plaisir à accompagner de temps en temps mes enfants au stade de l'Allianz Riviera pour qu'ils puissent supporter leur équipe de l'OGCNice. Aujourd'hui, il n'y a plus guère que les matchs à la TV et quelques posters dans leurs chambres ; mais disons que je baigne toujours un peu dans le "Rouge & Noir".

 

Alors je n'ai pas été vraiment dépaysé quand j'ai posé mes valises à Toulon le premier week-end de confinement strict dans les Alpes-Maritimes. Oui-oui, comme me l'on dit mes potes, je suis un rebelle. Quand on m'oblige un peu trop à mon goût à rester chez moi, j'ai tendance à faire le contraire, et pas pour faire les magasins et/ou bosser. Forcément, j'étais en congés ! ;)

Et je me suis échappé dans le Var, dans l'autre ville "Rouge & Noire", en prenant mon vélo de route ! J'avais l'idée d'explorer le Mont Faron. Mais quand j'ai topoté les traces GPS, j'ai changé d'avis. 5 Km de montée sur une petite route défoncée avec des nids de poule et les risques de crevaison qui vont avec : sans moi.

Non, je suis resté sage. j'étais hébergé dans les quartiers Ouest de Toulon, et nullement l'envie de traverser toute la ville pour aller du côté de Hyères par exemple. Ni de rester en bord de mer ; La Seyne, La Ciotat, c'est pas ce qu'on fait de plus jolis comme paysages. Je suis donc parti en direction d'Aubagne, via le Circuit du Castellet et OK Corral. Là, en y faisant une pause, j'éteindrais malencontreusement mon GPS. Sans doute que mon envie de pisser était trop grande ! ;)

J'ai repris la route jusqu'aux premiers contreforts de la ville natale de Marcel Pagnol (d'autres auraient écrit "Alain Bernard") avant de faire demi-tour et de revenir sur mes pas. Mais ce n'est pas ce que je préfère ; j'aime faire des boucles quand je roule. Et comme l'idée d'aller sur Giens dans l'après-midi était encore en gestation du côté de mes hôtes Toulonnais, j'envoyais un message pour savoir si la question était tranchée. C'était sans compter sur leur besoin de repos en ce samedi matin et à 9h30, il me semblait bien qu'il leur était impossible de prendre une décision. J'optais cependant pour un itinéraire qui allait me permettre de revenir sur Toulon par un autre chemin, en me laissant la possibilité de bifurquer un peu plus vers l'Est si besoin un peu plus tard dans la matinée.

Mais le ciel s'assombrissait de plus en plus et la météo annonçait même de la pluie et du vent pour le reste de la journée.

De retour à Cuges-Les-Pins, je tournais à gauche en direction du Plateau de Signe. Un bel espace de nature (un coin à champignons ?) malheureusement pollué par les vrombissements de moteurs du circuit que je contournais alors. Mais j'étais cependant beaucoup plus à l'abri des pseudo-pilotes du dimanche qui avec leur bolide d'origine se prenaient pour des Fangio sur route ouverte et me doublaient sans respecter l'écart obligatoire de 1m50.

Je poursuivais ensuite dans le vallon sauvage du Gapeau, traversais Belgentier puis Solliès-Toucas (drôle de nom pour une commune) et parvenir à Solliès-Pont où je pouvais à nouveau imaginer la proximité de la mer, mais aussi celle de la civilisation.

Entre-temps, j'avais confirmation que l'escapade à Giens était maintenue. Direction la Plage de l'Almanarre via La Crau et Carqueiranne !

J'y retrouvais famille et amis. Fin du périple.

 

 

Mais pas fin de péripéties !

La météo continuant de se dégrader dangereusement, le pique-nique sur la plage était compromis. Le temps que je rentre mon vélo dans le coffre de la voiture venue finalement pour me récupérer (alors que j'aurais très bien pu poursuivre sur 20 Km de bord de mer pour rentrer sur Toulon Ouest) un orage violent de grêle s'abattait sur la rade. Obligés de rouler à 50 sur l'autoroute ; c'est dire !

Finalement, je l'ai échappée belle. Mais bien sûr qu'elle était belle cette échappée du jour !

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1224