Sospel, le club où tout à commencé

Décembre 1989, alors que je pratiquais le triathlon depuis 1985 et que je m'y ennuyais de plus en plus ; le village de Sospel voyait son premier club de VTT prendre son envol...

Et si nous n'étions qu'une poignée de pratiquants, les personnes qui ont souhaité s'investir dans cette aventure et apporter tout leur soutien à cette nouvelle pratique qui collait alors parfaitement à la topographie du village du Haut-Pays Mentonnais étaient encore moins nombreux.
Mais ça n'a pas empêché de voir la petite graine germer !

D'un côté, devant l'engouement des sportifs locaux pour cette nouvelle discipline, l'ouverture d'un magasin dédié à la vente de VTT s'imposait. C'est Rémy Royal, déjà propriétaire d'une enseigne de réparation de matériel agricole, se diversifiait et plaçait de beaux VTT tout neuf à côté de ses tronçonneuses. Et il en a vendu des vélos !
En parallèle, le Papa d'un adolescent surdoué Franck Midière, alors en pleine ascension, souhaitait voir naître une structure pour lui venir en soutien. Il était rejoint par Jacques LECOT, un assureur prêt à promouvoir sa marque et donc financer le club en préparation. Rajoutez à cela des personnes souhaitant tout simplement s'impliquer personnellement dans le développement de leur village par le biais d'un possibilité de voir un nouveau flux de visiteurs et de touristes lié au VTT, et vous lancez l'affaire.

263438_2580556849155_182478310_n.jpg

LogoVTT_SospelMercantour.jpgEt je me voyais propulsé, moi le "triathlète du village" (je crois bien que j'étais le seul) trésorier du dénommé "VTT Sospel Mercantour". Je me souviens même avoir été le graphiste d'un jour pour créer le logo de notre club. Logo qui allait s'afficher quelques 6 mois plus tard sur la fiche d'inscription de notre première course "La Rémylienne".

Nous nous sommes vite retrouvés nombreux. Très vite nous avons eu notre maillot et ses couleurs du moment tout en fluorescences !
Tiré par les résultats de Franck Midière, alors rejoint par un autre Frank, mais Forestier celui-là, de Tende ; toute cette petite troupe de jeunes fougueux n'ayant pas peur d'affronter les montées et descentes plutôt techniques de nos pentes commençait à faire parler la poudre.
La machin était lancée, plus rien ne pourrait l'arrêter.
Dès lors, de nombreux champions naissants n'hésitaient pas à venir découvrir nos sentiers. L'un des tous premiers fût Jean-Pierre Bruni, suivi par la suite par un jeune Peillois venu en voisin : Nicolas Vouilloz.

456121_2496270902059_1724237267_o.jpg

Aujourd'hui encore, Sospel reste la "Mecque du VTT". Plus que des champions, ce sont carrément des teams entier des quatre coins du monde qui viennent ici pour parfaire leur technique ; d'autre pour tourner des spots publicitaires liés au monde du VTT. Bref, Sospel est incontournable, tout comme l'est Moab aux U.S.A.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet

Propulsé par Dotclear | Thème original par N.Design Studio - Adapté par Pixials et Pierre Van Glabeke

Fil des billets Fil des commentaires