Ayé ; j'ai touché le fond !

 

Et pourtant je me faisais une joie de retourner au Golf du Claux Amic en compagnie de Matthieu après notre dernière partie là-bas qui avait du se dérouler dans des conditions pas très favorables à la concentration et à la quiétude de cette discipline. De plus, Bernard, le Papa de Christophe ; était à nouveau partant pour découvrir les fairways du haut de Grasse.

Tous les deux s'en sont donné à coeur joie. Moi nettement moins, excepté la satisfaction d'être au grand air, par une journée ensoleillée et surtout en bonne compagnie. Mais niveau golf, c'est une journée à oublier et vite. Je peux trouver des excuses à cette défaillance de mon jeu, mais je préfère essayer d'analyser sur un prochain practice d'ici quelques jours les vraies causes de mon niveau de jeu revenu au stade du débutant.

 

Mon meilleur trou ? Le 13, qui a dû me porter chance pour une fois. J'y réalise un bogey alors que mon premier coup au fer 7 envoie ma balle à 1m50 du trou. Il me faudra 3 coups de putt pour rentrer ma balle. Lamentable :(

Bon sinon à part ça, j'ai pris des couleurs. Je sais aussi pourquoi il est devenu impossible de voir un chevreuil au milieu des greens : tous morts sauf un. Une épidémie, un virus et des bestioles en surpopulation. C'est pas un peu le cas des humains par hasard ?

Et puis il y a aussi Bernard, avec qui je ne jouerai pas si souvent que cela puisqu'il habite le Sud-Ouest ; mais avec qui j'espère bien à nouveau croiser le fer lors d'une prochaine villégiature chez son fils. En tout cas, avec Matthieu, je les trouve très photogéniques ces deux là !

 

                    

 

Allez Bertrand, la prochaine partie ne pourra être que meilleure !

 

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1300