Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je recevais hier matin un SMS de mon ami et partenaire de golf Matthieu pour... ....faire une sortie de vélo de route ! Je m'étais fais à l'idée qu'il ne recommencerait à pédaler que dans longtemps. Très longtemps. Et pas sur un VTT comme à l'époque où nous nous sommes rencontrés alors que nous étions encore de jeunes cons. Non, aujourd'hui on est plus sage ; enfin surtout lui puisqu'il ne fait plus que du vélo de route...

 

Et puis là où il y a de la gêne, y'a pas de plaisir. J'invitais donc Gino, un membre du R4RC à rejoindre Matthieu, qui en faisait de même de son côté. C'est ainsi que dès 7H00, je rencontrais Vincent, et je retrouvais pour la seconde fois Henri, mais pas devant une pinte de bière cette fois-ci.

Itinéraire du jour : Pré-Du-Lac ; Grasse ; Saint Cézaire ; Saint-Valliers ; Col du Ferrier ; Plateau de Caussols ; Col de l'Êcre ; Gourdon ; retour à Pré-Du-Lac. Gino et moi partions de Roquefort à vélo bien évidemment. Quelques bornes de plus pour s'échauffer, mais surtout me rendre compte que mon changement de manivelles n'a pas été une réussite et que j'ai dû louper la pose d'une rondelle entre pédale et bras de pédalier. Je verrai ça d'ici peu.

La balade a été très agréable et s'est déroulée dans une très bonne ambiance. Comment voulez-vous qu'il en soit autrement lorsque l'on partage une même passion ? Mon p'tit Matthieu a bien du mal à retrouver des sensations, mais avec les raclées qu'il me met au golf, je ne me suis pas gêné pour "le faire péter" dans quelques relances. Oh le goujat ! ;)

 

 

Henri tout juste sorti d'un Covid en a encore largement sous la pédale pour nous enfumer tous. Il faut dire qu'il a la morphologie d'un Froomy aussi. Mange un peu des chips et du saucisson, Henri ! Et une pinte de plus la prochaine fois chez "My beers" ! Quand à Vincent, s'il avance plutôt pas mal, je prédis qu'il avance de moins en moins dans les mois qui vont venir ; les biberons et les changements de couches, ça bouffe le temps libre pour le vélo ! ;)

Gino toujours égal à lui même. Au train dans les montées, et dès que la pente diminue, il retrouve ses sensations du "plat pays" qui est le sien et assure des relais bien appuyés. Peut-être même un peu trop pour Matthieu.

Restez comme vous êtes mes amis ; c'est dans la diversité de chacun que l'osmose d'un groupe se construit.

Paroles de philosophe ! ;)

 

 

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1328