Il y a des journées qui paraissent courtes, d'autres bien plus longues. Ces dernières ne sont pas forcément plus difficiles physiquement, mais plutôt intensives au niveau de la concentration demandée. C'était le cas de ma journée d'hier...

La charge mentale ; comme on l'appelle, était déjà assez importante avec une semaine de reprise au boulot après 2 semaines de vacances pas forcément très reposantes, mais aussi et surtout une reprise du travail en solo. C'est le collègue qui est maintenant en vacances, et j'hérite en pareil cas de son travail. Rajouter à cela la lassitude du second collègue qui a lui aussi besoin de couper un peu le rythme, et vous comprendrez pourquoi j'ai l'impression d'être le seul à tenir la baraque professionnelle.

S'y ajoute la charge mentale privé. Avant hier, je me rendais à l'accès d'une propriété qui jouxte la mienne car j'y attends le dépôt d'un permis de construire. Bingo le voilà ! Et je me suis donc rendu en mairie hier après-midi pour en prendre connaissance. J'y ai décelé du bon et du moins bon ; notamment au niveau de la gestion par le prochain voisin des eaux pluviales en provenance de bien plus loin dans le vallon.

Bref, un sujet qui demande réflexion. Et quoi de mieux qu'une balade en forêt ; au calme ; pour penser à tout ça ?

 

 

Du silence, les oiseaux qui chantent, les rayons du soleil qui percent à travers les toutes nouvelles feuilles vert tendre de ce printemps qui éclos, et le bruits de mes pas légers. Ou plutôt "assurés" ; j'évite de me prendre une mauvaise racine ou de descendre une marche d'une façon un peu trop brutale qui pourrait déclencher une douleur insurmontable à mon genou.

Ah mon genou ! Lui et moi on va voir le chirurgien le 20 Mai.

Encore quelques réflexions dans l'air à venir...

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1312