Avons-nous le choix d'ailleurs ?

 

La tentation est grande de désobéir. Faire fi des restrictions liées au confinement et dépasser ce rayon fatidique des 1km/1h autour du domicile pour pratiquer son activité favorite. Une restriction qui n'a de sens que pour les citadins, et encore. Car à bien y réfléchir, quel est le risque de contaminer son prochain en pleine nature à partir du moment où la distanciation sociale est respectée ?

Est-ce que les chasseurs ; qui ont eux le droit de pratiquer des battues (certes "administratives", mais "battues" quand même) respectent cette distanciation quand leur gibier abattu les fusils se posent autour d'une table pour trinquer au sang répandu ? Est-ce que les équipes de sportifs, de retour au vestiaire, prennent la douche un par un ? Est-ce que les élèves, à 30 par classe, sont bien sûr de ne pas participer à la propagation d'un virus de retour dans leur foyer quand bien même ils seraient asymptomatiques ?

Mais je m'y fais. Je pédale seul dans mon garage alors même qu'avec mes amis nous sommes en train de monter une association sportive dédiée au cyclisme et que nous aimerions pouvoir rouler ensemble, en pleine nature ; tout en étant plus éloignés les uns des autres que deux élèves sur le même pupitre, que les chasseurs autour d'une table, que les footballeurs et rugbymans sous la douche.

 

Courage mes amis, ce n'est que le début. Je prédis une fin de pandémie pour le printemps 2022. On en reparle dans 18 mois environ ?

#RestezPrudent

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1194