Et sans le chercher. Non. Ce que j'étais venu chercher, c'est un petit tour de VTT histoire de tester ma nouvelle selle ; rien de plus. Et ce que j'ai vraiment cherché, c'était un point d'eau après ma première boucle dans La Valmasque, car j'avais carrément oublié mon sac à dos et donc la poche à eau à l'intérieur. Mes outils aussi. Du coup je n'ai pas pu avancer un peu plus ma selle sur son chariot.

 

Bientôt les prochains équipements en rouge aussi.

 

Alors je me suis élancé avec pour objectif de rouler propre et sans réellement forcer. 1 heure, pas plus afin de ne pas manquer le coup d'envoi du match du fiston au stade de Mougins.

J'ai un peu redécouvert des singles que je parcourais principalement de nuit l'année dernière. C'est dingue comme il m'ont paru beaucoup plus praticables ! Alors j'ai laissé rouler, puis j'ai enchaîné les petites montées, les petites descentes. Tantôt roulantes, tantôt pierreuses ; mais jamais bien techniques.

J'ai aussi plutôt fait attention à ce qui arrivait en face, mais il faut croire que les randonneurs à pieds ou à vélos se font plus rares en forêt les dimanches matin en pleine crise sanitaire.

Et puis je suis revenu à mon véhicule. Assoiffé, mais avec la satisfaction d'avoir plutôt roulé proprement. Et surtout en temps et en heure pour encourager Titouan.

Ce n'est que ce matin que je découvrais mon KOM. Avec un peu d'incompréhension tout de même. L'itinéraire de ce long segment est balisé et plutôt facile à suivre puisqu'il représente simplement le tour anti-horaire d'une partie de La Valmasque. Pourquoi diable ne sommes-nous que 7 à l'avoir parcouru en intégralité avec Strava embarqué ?

Bon, souhaitons que ce billet en fasse venir un peu plus. Y'a de la place pour tous les amateurs de concours de quéquettes !

 

 

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1179