Je continue sur ma lancée ; j'ai de l'inspiration aujourd'hui ! À défaut de respiration. Et de jambes aussi. J'en veux pour preuve mes sensations du jour sur une sortie que j'ai tout de suite affichée à mes compères du jour comme "de récupération". Et chose rarissime ; je m'y suis tenu ! Pas le moindre sprint, pas la plus petite tentative de chrono sur un quelconque segment ; aujourd'hui, le #ConcoursDeQuéquettes était en cessation d'activité de mon côté.

 

Et j'ai longtemps hésité hier soir quand François a posté une invitation à aller rouler à VTT. C'est bien parce que je suis réveillé naturellement vers 6h30 ou 7h du matin que je me suis dit :

Mais qu'est-ce-que tu vas foutre de ta matinée ?

Arroser le jardin ? OK, ce soir. Remplir le frigo ? Demain matin. Planter les papyrus dans le bassin ? Euh.... J'ai pas envie. Il faut toujours suivre ses envies. Et François a eu de la veine, celle de pédaler à remporter tous mes suffrages ! Et il faut croire que Jean-Luc aussi a eu la même aspiration en lieu et place d'aller bosser. Bon il y est allé, mais plus tard. "Suivre ses envies" aussi.

Rendez-vous 8h pour le café au Capù et direction le Sinodon après avoir philosophé sur les achats internet en Chine. Jean-Luc a retrouvé sa toute nouvelle descente tracée à la serpe (et peut-être même à la tronçonneuse vus les rondins de bois disposés en travers à certains endroits pour créer des sauts artificiels), mais je n'y ai pas pris de plaisir. J'ai des idées bien tranchées sur la nécessité de façonner la Nature pour en jouer alors qu'elle propose déjà tout ce qu'il faut niveau ludique de la pratique du VTT. Je ne vais pas y revenir et m'étendre ; je suis un des derniers à penser ainsi.

 

 

Tourne et vire on est ensuite remonté sur Le Rouret par le vallon ombragé du Curnier puis on a poursuivi jusqu'au quartier du Haut-Lauron. Jean-Luc en mode "performance", François et moi en mode "récupération" comme convenu. Sauf qu'on était pas sur la même longueur d'onde pour y parvenir. Jean-Luc a remonté à contre sens le segment "Gai lauron" dont j'étais loin d'imaginer qu'il pouvait se faire dans ce sens. Nous autre sommes passés par la route ; beaucoup plus aisé pour nos jambes en souffrance.

Au Rouret, nous avons dépassé le collège pour une monte aux antennes ; histoire de suivre nos envies encore un peu plus. Descente par la "DH des tennis" et "On rentre" (Qui a donné ce nom à ce segment ? Un peu d'originalité voyons la prochaine fois ! LOL). J'ai talonné de la fourche sur le saut en début de chrono, du coup j'ai été bon pour y rajouter 10 psi (Et pas 5 parce que ma pompe haute pression n'affiche pas assez clairement les psi intermédiaires - Vas-y Jean-Luc engouffre-toi dans la brèche ; même si cette pompe ne vient pas de Chine ! re-LOL).

Et puis tout le monde est rentré. L'heure de ne plus suivre ses envies était venue.

 

 

 

Je crois que les GPS et/ou Strava déconnent un peu parfois. Je vois pas comment j'ai pu réaliser des temps assez corrects pour gagner des coupettes aux classements généraux aujourd'hui...

 

Bon je vous laisse, j'ai encore une envie à suivre ! ;) 

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1170