Allez savoir pourquoi j'aime bien cette boucle à VTT alors qu'elle ne répond pas toujours à mes aspirations ? Sans doute parce qu'on y trouve tous les types de terrains, tous les types de sols, de flore et aussi de superbes panoramas alors qu'on est bien loin des sommets de nos Alpes-Maritimes.

 

Déjà elle débute par une descente. À froid, je n'ai jamais été trop fan, mais en plus elle parait très courte. Un peu de piste forestière, quelques incursions dans les sous-bois et leurs ornières acérés, avant de terminer sur un terrain caillouteux et sec au milieu des plantes grasses ! Et vous voici arrivé au village de Villeneuve-Loubet en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

C'est tout juste si on a le temps de chauffer les muscles qu'il faut traverser la départementale pour remonter sur Roquefort via le pylône télécom au-dessus du quartier "Des Plans". Une rampe au fort pourcentage qui vous replonge rapidement dans le bain en vous faisant prendre conscience que de longues descentes, il n'y en aura pas plus.

C'est exact, la remontée quasi exclusivement en monotrace est plutôt plaisante. Mis à part ce gros quart d'heure de portage/poussage pour contourner  l'ex-déchetterie de "La Glacière", ça reste agréable d'y pédaler. Et la technique y est toujours de mise.

Comme je l'avouais à Alex, revenus à l'altitude de Roquefort mais sur les contrées de Biot, nous n'avons eu aucune difficulté à franchir le portail sécuritaire du hameau du Val d'Azur. C'est même comme s'il n'y en avait pas pour moi. Mon droit de passage, c'est sacré.

Et puis poursuivre du côté de Darbousson pour rallonger un peu la sauce ça reste sympa aussi.

Sauf pour mon fils aîné Eliott qui y a laissé ses dernières forces. Mais "Chapeau fiston !" boucler 28 bornes et 600m de D+ sous la flotte et sur un parcours aussi technique, ça reste un bel exploit pour un vététiste peu expérimenté. Je suis trop fier de toi.

Merci également à Olivier qui s'est joint à nous pour cette sortie "Open" de notre club de cyclisme "Roquefort-Riders Club" dont j'ai encore pu faire la promotion auprès des courageux venus braver - comme nous - la pluie continue de cette matinée d'hiver.

 

 

 

 

 Il me reste un truc à tenter tout de même désormais. Faire cette boucle dans le sens opposé. La descente doit y être très sympa et surtout plus longue je pense. Par contre, je ne suis pas du tout sûr que la remontée au-dessus de Villeneuve-Loubet soit une partie de plaisir.

Irréversible, vous croyez ?

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1206