Échappée dans les échappements

Mais quelle mouche m'a piqué ? Pourquoi ai-je décidé d'aller rouler dans les embouteillages à l'heure de la sortie des bureaux en plein coeur d'une des régions les plus urbanisées de France ?

Bah pour éviter de me prendre les orages pardi !!!

 

Parce qu'il faut pas se voiler la face, on a un printemps de merde. Beau temps tout relatif le matin ; disons qu'il ne pleut pas ; puis averses tous les après-midis ou presque ! Et on a de la chance, depuis quelques jours les températures sont remontées, mais j'ai bien cru qu'on allait avoir droit aux giboulées de mars jusqu'à fin juin !

Bref, le matin je me passerais bien du soleil pour bosser. En revanche, il serait le bienvenu l'après-midi quand je peux aller rouler. En attendant, je fais "contre bonne fortune, bon coeur"  : j'évite les zones où les gros nuages menaçants s'accrochent ou semblent se diriger.

Et lundi, c'était bien bouché sur les contreforts du haut-pays Grassois, j'ai donc opté pour une virée en route du côté des parc départementaux, histoire de garder encore un peu le nez baigné de chlorophylle.

Pari perdu ! J'ai roulé 2 heures dans les pots d'échappement.

 

 

Et j'en ai doublé des bagnoles !

Ah ! Si tous ces conducteurs énervés savaient qu'en vélo ; même électrique ; ils seraient bien plus tôt vautrés dans leur canapé avec bière dégueulasse, cacahuètes trop salées et télé-réalité abrutissante à fond les watts de barre de son dans les tympans ! (Quoi ; ça vous fait pas envie ?)

Bon OK, on en parle de la couleur de mes poumons après cette virée ? ;)

 

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1253