Hier, personne à la maison. Et une envie soudaine d'aller faire du vélo de route vers 16h00 en sortant de ma sieste. Je bois mon café mais je ne suis pas en retard (tu l'as ?). Je saisis mon smartphone histoire de poster un truc ; certes de dernière minute ; mais poster quand même. Un départ à 17h00 ? Ça laisserait 1h aux candidats potentiels sur "Roc4Ride" pour se joindre à moi ; non ?

 

Sauf qu'à ce moment le téléphone sonne. Un appel qui me replonge dans mon hobby du moment : la recherche de subventions pour une association sportive. Du coup je retourne dans mes dossiers quelques minutes pour vérifier un truc. Le temps passe. Puis je réalise que je vais réellement me mettre à la bourre pour mon tour de vélo et qu'il est temps de m'habiller. Mais je cherche tout. Mes gants sont loin de mes casquettes dans mon tiroir, c'est le foutoir. Je cherche aussi mon cardio-fréquence-mètre. Le temps de remettre un peu de pression dans les pneus, il est 17h00. Et je n'ai pas prévenu les amis. Oh le vilain !

Je quitte la maison, tout est gris dehors. (non ? tu l'as toujours pas ?) En fait si, le soleil était bien là et la chaleur qui l'accompagne aussi ! Et pour préparer mon rendez-vous de dimanche sans me cramer, ce sera une sortie au feeling, mais loin du trafic. J'opte donc pour une nouvelle virée du côté de Saint-Vallier, mais dans le sens horaire ; avec la certitude de ne pas pousser jusqu'à la source du Loup pour redescendre sur Gréolière cette fois. Pas assez de temps et besoin de garder du jus surtout.

 

 

Tout se passera bien. J'ai juste eu une petite frayeur en forçant dans le raccourci du chemin de la Corne d'Or à Grasse où j'ai ressenti comme une petite contracture au mollet gauche. J'ai levé le pied ensuite et je suis monté jusqu'au Col du Ferrier vraiment tranquille.

C'est la seconde fois que je traverse le plateau de Caussols dans ce sens, et c'est plutôt plaisant finalement car on a l'impression de passer dans des coins méconnus.

Retour à la maison 2h20 plus tard. Je balance mon parcours sur Strava et je m'ouvre une bière. Et une demie-heure plus tard que vois-je ? Qu'une bande de potes s'est organisée une sortie en passant par le Col de l'Êcre que je viens de descendre ! Ils ont du y passer 15-20m avant moi ! Et eux non plus n'ont prévenu personne ! Oh les vilains !

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1176