lundi 30 août 2021

Un Granfondo pour oublier

J'ai failli titrer ce billet : "50 - pipi - 50" ou un truc dans le genre : "Granfondo pour un popo" pour faire marrer encore plus mes lecteurs. Tout ça parce que je suis parti sur une route que j'apprécie beaucoup (celle en direction de Draguignan à partir de Grasse), que j'y ai roulé 50 bornes pour me dire que si je faisais demi-tour à ce moment là, je bouclerais mon Granfondo. Et c'est ce que j'ai fait ! Sauf qu'au point de retournement, je n'y ai assouvi qu'un besoin naturel léger. Le "popo" n'aurait été là que pour la rime...

 

Lire la suite...