Porter le maillot, n'en faire qu'un ratio

C'était prévu dimanche matin, en fonction de la météo. Et si à l'heure du réveil naturel, c'est à dire 5h50, le ciel était couvert, le sol était encore sec. Le temps de prendre un petit-déjeuner en silence et de me préparer, il tombait une trombe. Juste 10 minutes. Juste pour faire chier.

 

C'était mort pour mon #Granfondo du dimanche après l'avoir topoté la veille. J'avais pourtant imaginé un beau parcours à travers le haut-pays Varois pour me rendre à Roquebrune-Sur-Argens. Ce sera pour la prochaine fois. Je me suis recouché. Jusqu'à 10h ! Mais je serais bien resté au lit toute la journée, dégoûté que j'étais.

Et puis comme une piqûre de rappel, j'ai reçu mes deux nouvelles tenues de cyclistes. Parties de bien plus loin que l'Allemagne, elles auront mis moins de temps pour venir jusqu'à moi que mes plaquettes et mes pneus de VTT. Dire qu'on me reproche de ne pas avoir de patience.

Deux ensembles siglés de notre application de traçage GPS favorite, avec le badge sur la poitrine que tous les cyclistes dépassant les 100 Km arborent. Au prix d'un seul cuissard de grande enseigne de sport familial ; normal, c'est fabriqué dans le même pays : Quitte à porter de la merde, autant qu'elle soit belle.

Et c'est "fier comme un vaker" que j'ai enfilé ma tenue hier soir vers 18h alors que le soleil était revenu après un nouvel après-midi d'orages. Je me suis dit qu'il me faudrait quand même trouver les routes les plus sèches car mes pneus de route sont eux aussi à remplacer. Je ne pense pas les faire venir d'Allemagne je crois.

 

 

Je suis donc partie vers des contrées pas trop encaissées, histoire que le soleil fasse sont boulot et m'évite de tracer une belle ligne bien pourrie de ma nuque à la raie de mon cul. Bon OK, je n'ai pas vérifié en rentrant mais je crois que j'y ai eu droit quand même.

Roquefort, Valbonne, Opio et sa belle montée vers Pré-Du-Lac. Le ton était donné : j'ai besoin de travailler ma puissance, il faut donc que je roule un peu plus cardio et que je me fasse mal plus vite mais moins longtemps. J'étais servi arrivé sur le plateau, et je basculais vers la Vallée du Loup en restant prudent quand à l'adhérence sur route mouillée. J'en profitais pour prendre un réel plaisir à rouler, d'autant que le trafic était plutôt calme. Le torrent sur ma droite, lui, l'était moins et je restais admiratif de la puissance qu'il dégageait alors.

À Vallon Rouge, ayant encore quelques watts à dépenser (merci le programme "FTP Build" de Zwift), je remontais sur La Colle plutôt qu'au plus court par le vallon de la Miaine. Puis je repiquais ensuite sur Villeneuve-Loubet Village pour remonter sur Roquefort via La Vanade. J'ai tenté un PR du rond point du village jusqu'au Colombier : Raté. 2014 reste encore l'année référence.

Mais qu'est-ce-que je me sens bien !

 

 


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php?trackback/1149