C'est simple ; rien n'est facile

Ça fait maintenant quatre fois que je pose mes pieds de novice sur un terrain de golf ; comme les abonnés de mon autre site web privé "RocBook" l'auront déjà compris en découvrant une petite vidéo tournée lors d'une partie en famille. Je ne pouvais pas imaginer ce que cette nouvelle expérience allait donner quelques semaines plus tard. Aujourd'hui, je sais que le golf sera une autre de mes nombreuses activités physiques, et je me devais donc de vous faire un petit résumé de ma nouvelle pratique et ouvrir par la même occasion une nouvelle rubrique sur ce blog.

Tout à commencé il y a 2 ans. Mon frère rentrait en métropole après 7 années en Guadeloupe. Dans ses bagages, toute la panoplie du golfeur et un virus dans ses veines ; qu'il a tenté de m'inoculer. Avec succès depuis un mois.

Début mai, il m'invitait à le rejoindre alors qu'il avait organisé une partie en dilettante avec son ami Lilian. Je les retrouvais directement au "Golf de La Vanade" de Villeneuve-Loubet où ils ont tous deux pris leur quartier depuis qu'ils sont licenciés. Un parcours de 9 trous où l'esprit reste décontracté et familial, d'autant plus que la gestion de l'entreprise est actuellement en pleine mutation. Pour faire simple, il y a actuellement comme un petit flottement au niveau du respect des règles pour accéder au golf puisque la "carte verte" n'est pas tout à fait de rigueur. Le prix d'une partie est même nul jusqu'à nouvel ordre. Bref, il était donc prévu que je teste mon premier "club" sur le "practice" afin que mes parrains jugent si j'allais pouvoir ensuite faire quelques pas sur le "fairway" et le "green" sans abîmer le terrain ; dans le jargon : "Faire des escalopes" !

Après quasiment une heure de practice, il s'avérait que j'avais quelques prédispositions à la pratique du golf : un beau geste, une relative souplesse et une certaine adresse puisque rares sont les fois où je manquais complètement ma frappe de balle ("air shot"). Mon seul problème : je n'ai jamais réussi à donner à ma balle la direction que je souhaitais.

Mais peu importe, le parcours de 9 trous était réservé et c'est en tant qu'"accompagnateur" que je prenais leur suite. Peu fréquenté en ce mercredi après midi très couvert (nous aurons même droit à quelques gouttes de pluie), j'enfilais un gant sur ma main gauche et je tapais mes premiers "drives". Mes coups envoyaient la balles dans les haies de part et d'autre du fairway, mais l'avantage de ne pas dépasser les 100m de distance, c'est qu'il est possible de bien suivre la balle pour ensuite aller la chercher aux milieu des baragnes.

J'ai bien dû perdre 4 ou 5 balles de mon frangin ce jour-là, mais non sans en trouver autant, que d'autres joueurs avant moi avaient également perdues.

Je revenais enchanté de cette première expérience. Je découvrais un vrai sport alors que j'étais rempli de préjugés à son sujet. Certes, rien de comparable avec un sport que j'appelle "cardio" comme l'est le cyclisme, la course à pieds, le badminton, ou même le tennis de table. Il s'agit là d'une activité qui s'apparente au tir, au pilotage automobile ou motocycliste ; bref tous ces sports de concentration où le mental est aussi important que le physique. Je rajouterai surtout que je ne connais - pas à ce jour - de sport aussi technique que le golf. Les paramètres à prendre en compte pour frapper une balle sont si nombreux que la plus grande des difficultés est déjà de ne pas en oublier. De la position des pieds à celle de la prise en main du club. Du choix du fer à la vitesse d'exécution du "swing". Du vent, des obstacles naturels, artificiels, de respect des codes entre golfeurs au comptage des points. Rien n'est facile, c'est simple.

 

 

Emballé par la pratique, j'étais à nouveau convié à une nouvelle partie au "Golf de La Bégude" de Valbonne avec la compagnie supplémentaire de mon père, présent en métropole pour un mois.

Après 30 bonnes minutes de practice, je posais mes pieds sur le fairway pour un parcurs de 18 trous cette fois. Si ce n'est que je ne suis pas allé au bout en raison d'une douleur (élongation ?) à l'avant bras gauche. J'abandonnais la partie au 9ème trou. D'après mon frère, j'étais trop tendu. S'il est nécessaire de tenir fermement le fer, les bras doivent rester souples. Facile vous croyez ?

Non, rien n'est facile dans le golf. Sauf prendre sa licence et s'équiper à peu de frais. Car c'est bien là aussi le nerf de la guerre. Le golf a la réputation d'être réservé aux riches. Je peux vous affirmer aujourd'hui que ça ne coûte pas beaucoup plus cher que la pratique du VTT que je connais bien par exemple. Le prix de la licence s'élève à 53€, le prix d'un pneu ! Le practice, c'est 4€ le seau de 40 balles et l'accès est gratuit aux licenciés. Le prix d'un parcours commence aux alentours de 35€ pour aller vers des sommets (340€ au Country Club de Monaco, je crois !) ; mais je n'en suis pas là.

Vous l'aurez compris, j'ai passé la semaine dernière à m'équiper. Le sac à porter, les tees, les fers, les bois, les balles et les chaussures ; m'ont coûté 110€ ! et je ne peux que remercier chaleureusement mon frère et Lilian pour ça.

J'ai donc étrenné ma licence de la F.F.Golf ce mercredi après-midi avec les mêmes, et remis ça hier avec mon père seulement. Comme des grands ! Sans nos parrains.

Pour la première fois, mes points ont été comptabilisé sur les deux dernières parties puisque j'ai un index (de 54). Je n'ai pas encore pris connaissance des résultats de mercredi, mais comme c'est moi qui ai pris des notes hier, je vous donne mon premier tableau des scores sur le 9 trous de "La vanade" :

 

 

J'avoue que je n'y comprends pas encore tout, mais chaque chose en son temps. Pour l'instant, je n'ai pas trouvé de site web proposant d'intégrer directement mes résultats sur ce site, mais déjà, le site http://www.des-balles-et-des-birdies.com semble remplacer de manière appropriée le site de la F.F.Golf beaucoup plus austère et qui n'est pas du tout intuitif pour le débutant que je suis.

Enfin, si vous êtes licenciés et que vous voulez qu'on se fasse un parcours un de ces quatre ; vous me faites signe...

;) 

 

 

Commentaires

1. Le vendredi 16 juin 2017, 11:53 par jean phi

mode relou on
malgré tous les intérêts "sportifs et intellectuels" de ce sport d' adresse que je comprends bien et qui me parle aussi, tu me feras le bilan carbone des infrastructures "golf" (entretien des green, ect ...).

Si on appliquait serieusement et à tous les niveaux le principe du pollueur/payeur que l on tente d appliquer aux grandes entreprises en cas de catastrophe (genre total et ses marées noires), l acces au green couterait des 100aines de fois plus cher.

Meme principe pour le transport aerien qui est un des plus polluant en étant un des moins taxé, donc relativement accessible financierement pour la masse laborieuse.

donc ouai , toussa me fout la gerbe...

Mode relou off

sinon, ça va toi , les enfants ?
et vive le vtt , en 26" ou autre, en hutchinson ou en schwalbe. mais jamais en maxxis :-DD

PS: je reçois jamais de notif quand une reponse est postée, donc je ne les vois quasiment jamais.

2. Le vendredi 16 juin 2017, 12:07 par Bertrand

@jean phi : Coucou mon J-Phil ! Mais oui je te comprends. Mais oui tu as entièrement raison. Mais non je n'ai aucune excuse pour outrepasser ce que jadis je dénonçais. Je suis simplement las d'avoir l'impression de me battre tout seul et surtout contre du vent. Je suis devenu un très grand pessimiste sur la nature humaine. L'Homme va se tuer tout seul et aujourd'hui j'espère simplement que ça n'ira pas trop vite pour que mes enfants soient épargnés. S'ils ont des enfants, c'est pas gagné. Tu sais j'ai aussi une grande peur : celle de ne plus pouvoir faire de vélo quand je serai vieux. S'il me reste le golf... Allez ; tu m'as déjà à moitié pardonné je pense. Non ? ;)
PS : Normal que tu ne sois pas informé de mes réponses, il n'y a pas d'alerte pour ça... ;) Tu es juste informé de mes nouveaux articles. Sache cependant que je réponds toujours dans 99% des cas ! La bise

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue aussi sur Facebook

URL de rétrolien : http://acturoc.fr/2029ouplus/index.php/trackback/860